12 Oct 2009

Contrôler le nombre de noyaux installés grâce à Grub

Category: Configuration,Linux

Par défaut, le système de mise à jour du kernel sous Debian ou Ubuntu (apt-get ou aptitude) conserve les anciens noyaux. Cela permet de booter sur un ancien kernel si, par exemple, le nouveau noyau ne fonctionne pas correctement. L’inconvénient est que le menu de Grub ressemble rapidement à une liste interminable de noyaux et, plus gênant, tous les anciens noyaux sont conservés sur le disque.
Pour pallier ce problème il suffit d’utiliser les paramètres AUTOMAGIC KERNELS LIST de Grub.

Pour ce faire, éditer le fichier /boot/grub/menu.lst en tant que root avec votre éditeur préféré — Emacs par exemple ;-) — et chercher le mot howmany pour trouver la section adéquat. À la fin de cette section, il suffit d’ajouter une ligne contenant # howmany=2, où 2 est le nombre de noyaux que l’on désire conserver.
Après avoir sauvegardé la modification, il faut exécuter, toujours en root, la commande update-grub (sudo update-grub pour les Ubuntuiste).

Voilà, à partir de dorénavant, il n’y aura plus que deux entrées (quatre en fait, en comptant les single-user mode) dans le menu Grub et les deux plus récentes images du kernel sur votre disque.

Étiquettes :